le copain

14 novembre 2006

Ce que je sais du copain

en_attenteJe ne sais pas grand chose du copain. Mis à part l'essai paru dans bateaux.
Ce que je connais, c'est l'année de construction 1968.
En effet, peu de temps après ses débuts, le chantier Amel a braulé...les moules avec. Et voila, une vingtaine d'exemplaires sont sortis des chantiers.
C'est peu de choses, mais je sais aussi que c'est un super petit bateau. Et de toute façons, c'est le plus beau.

Posté par lecopain à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Petite histoire

copain_nuitD'abord, je ne vois pas pourquoi je dis petite histoire car elle n'est pas si petite ( surtout pour moi.)
Tout commence lorsque je suis gamin, j'ai la chance de faire du dériveur chaque été ou presque. J'ai très vite attrappé le virus. Mon père a du me le refiler et je lui en suis reconnaissant.
Je suis amoureux des bateaux et je ne comprend pas pourquoi certains finissent dans des vasières.
Nous avons la chance avec mon épouse d'acquérir un 470 pas vraiment flambant neuf mais qui nous procure bien des plaisirs.
Le 470 c'est bien mais lorsque je suis sur le bord de mer je me dis qu'il me faut quelque chose de plus grand, de plus logeable pour aller voir un peu plus loin, et pourquoi pas manger et dormir à bord?
En vacances chez mes beaux parents du coté de Vannes, j'aime me promener le long du golfe du Morbihan.
Le premier bateau visé était un corsaire sur la presqu'ile de Conleau. Le temps de faire des recherches, n'étant pas sur place, Conleau est nettoyé par la DDE et débarrasé de ses épaves.
Plus tard, je tombe en extase devant un (je crois) super serpentaire (en face de Port Anna). Malheureusement, le temps aidant, je n'ai encore une fois plus le temps de m'en occuper...il pourrit sur place.
En discutant avec des personnes, je suis mis au courant d'un hurley 22 apparement abandonné (toujours Port Anna). Son état est bon mais le temps des recherches et le coin est réaménagé... plus aucune trace de ce bateau. Quelqu'un aurait des nouvelles?
C'est à Plougoumelen que je tombe devant le Copain. J'éssaie de trouver le propriétaire sans résultat. (Affaires maritimes), bistrots, passants...
Je déplace le bateau de quelques dizaines de mètres en laissant mes coordonnées... puis rien.
C'est alors que commence l'épopée administrative...

Posté par lecopain à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]